Texte à méditer :  

Rêver un impossible rêve
Porter les chagrins des départs
Brûler d'une possible fièvre
Partir ou personne ne part
Aimer jusqu'à la déchirure
Aimer même trop même mal
Tenter sans force et sans armure
D'atteindre l'inaccessible étoile
Telle est ma quête
Suivre l'étoile ...

  
Jacques Brel
 
ARTICLES
CITATION

  « Le vrai travail c'est quand je cherche avec l'air de ne rien faire...chercher une idée et espérer qu'elle vienne, ça oui c'est du travaii !" René Gosscinny

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 40 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.abrulepourpoint.fr/data/fr-articles.xml

PETIT PRÉCIS DE TOURISME SPIRITUEL 1

Gilles Carbonell  -  Gilles Castelnau

Préface de Laurent Gagnebin [236 pages - 21 € vente en ligne Editions "La Barre Franche"]...Non, Dieu n'est pas un vieillard barbu habillé d'un drap de lit...Site"QUESTIONS-RÉPONSES"de Yahoo mille questions et dix mille Castelnau.jpgréponses (2014). Voici quelques unes de mes réponses dans la rubrique religieuse. Un ami en a même fait un livre que je ne saurais trop recommander. Beaucoup de questions sur le Royaume, l’Islam l’homosexualité, le Déluge etc.… Dieu crée à partir de rien, ou bien à partir de lui-même ? Les rédacteurs bibliques se sont-ils référés à des sources antiques ?...

Malgré notre différence religieuse l’amour nous a rapproché est-ce que l’amour est plus fort que la religion ? Tout le monde sait que l'harmonie d'un couple ne dépend pas de l'amour-fusion que les conjoints ont l'un pour l'autre mais de leur amour-respect. Et le respect est beaucoup fondé sur l'intelligence, la compréhension de l'autre. Il ne faut pas se dire que pour l'avenir, on verra comment les choses évoluent. C'est justement l'avenir qui est menaçant. Les gens changent, notamment sur le plan religieux. On a trop d'exemples de gens tolérants et libéraux qui deviennent brusquement conservateurs et même fondamentalistes à 40 ou 50 ans. Et le divorce survient devant les exigences inacceptables du conjoint devenu intégriste. Cela doit être débattu à l'avance, avant le mariage. Cela doit faire partie des engagements que l'on prend en se mariant.

Il y a tellement de religions…? Comment reconnaître la vraie religion ? Il y a tellement de partis politiques, comment reconnaître le vrai ? Il y a tellement de distractions (cinéma, théâtre, foot, restaus etc.) comment reconnaître la bonne ? Etc. Les religions sont des organisations élaborées au fil du temps par les hommes pour les aider à comprendre leur spiritualité, leur conception de la vie, du monde, des relations entre hommes, du bien commun. Celle qui, pour vous, sera la "vraie" est celle qui vous semblera vous permettre d'épanouir vos dons, de réduire vos mauvais instincts, vous orienter vers plus d'humanité, de collaboration au bien commun. Vous n'avez qu'à fréquenter des synagogues libérales, conservatrices, des mosquées sunnites, chiites, des églises protestantes, évangéliques, catholiques etc. Là où vous sentirez un souffle souriant, humain, créatif, fraternel, permettant de construire un monde plus heureux pour tout le monde (et pour vous aussi), restez-y : c'est la vraie.

 Pourquoi Dieu a-t-il permis les souffrances jusqu’ici ? Vous avez – et c’est votre droit - une idée "théiste" de Dieu, dans la ligne de la théologie officielle médiévale ou musulmane évangélique intégriste : un être surpuissant demeurant quelque part dans le ciel et capable d'intervenir arbitrairement dans la vie des hommes et de la nature sans crier gare. Un Dieu responsable des souffrances et des malheurs, un Dieu qui pourrait exaucer les prières et qui ne le fait guère. Nous sommes pourtant nombreux à croire en un Dieu bien différent : pas du tout un souverain tout-puissant et dominateur à la manière de Louis XIV ou de Napoléon, mais au contraire créateur de notre vie, faisant monter en nous sa créativité divine, mêlant à notre esprit l'universalité et l'amour de son Esprit ; un Dieu ne demeurerait pas à l'extérieur du monde mais serait le fondement de notre être. Un Dieu qui nous fait prendre conscience que "nous sommes acceptés bien que nous soyons peut-être inacceptables":"Il donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses... en lui nous avons la vie, le mouvement, et l'être"(Actes 17)

Pourquoi "Israël a le droit se défendre" mais pas les Palestiniens ? Le droit de se défendre, certainement. Mais ce droit est trop souvent mêlé de nationalisme égocentrique, prétentieux et donc inacceptable. Il vaut sans doute mieux dire "le devoir de respecter le droit des autres". Il faut en effet que tout le monde puisse vivre. C'est ce que la Bible appelle l'amour du prochain. Cela vaut pour tout le monde, pour tous les gouvernements. Le soleilTulip_closeup.jpg brille pour tout le monde.

Jésus est le chemin, la vérité et la vie (Jean 14 : 6) ? La "vérité" selon Jésus est que Dieu ne nous demande pas des prières rituelles, de manger cacher, de pratiquer des ablutions de purification et autres activités purement matérielles mais qu’il nous propose de devenir actifs dans la création d’un monde plus fraternel, plus solidaire, plus aimant. Le "chemin" est celui sur lequel marchent les hommes qui acceptent ce message de liberté à l'égard des prescriptions rituelles fondamentalistes juives comme Jésus l’a fait lui-même et se centrent sur l'amour du prochain, c'est-à-dire participer à la création d'un monde meilleur .La "vie" est l’attitude positive et heureuse qui nous fait vaincre les forces de "mort" destructrices d'humanité comme Jésus l’a fait lui-même.

Comment peut-on se prétendre de ces religions issues de la Bible alors qu’elles sont l'incarnation de la division ? Ce ne sont pas "les religions qui sont l'incarnation de la division", car elles ne sont que des recommandations théoriques. Les responsables sont les hommes qui se conduisent évidemment selon leurs pulsions égoïstes - ce qui ne les empêche pas de se réclamer d'une religion, d'un pays, d'une idéologie, de principes. Le malheur est que la loi d'amour de la Bible n'a jamais été vraiment totalement essayée. Ainsi Esaie 58.6-7 :

Voici le jeûne auquel je prends plaisir, dit l'Éternel :

Détache les chaînes de la méchanceté,

Dénoue les liens de la servitude,

Renvoie libres les opprimés,

Et que l'on rompe toute espèce de joug ;

Partage ton pain avec celui qui a faim,

Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ;

Si tu vois un homme nu, couvre-le,

Et ne te détourne pas de ton semblable". Ceci est très exaltant ; des États comme la France l'ont partiellement mis en pratique (le partage du pain se fait notamment par la redistribution fiscale, les Restaurants du Cœur, le RSA, le Secours catholique, le Secours Populaire et la CIMADE etc, mais il est vrai que beaucoup de Français demeurent très égoïstes.

Qu'est que c'est être un Bon Samaritain ? Le prêtre et le lévite, dit la parabole de Jésus, ne s'étaient pas souciés du blessé. Le fait que Jésus ait choisi dans sa parabole des hommes religieux montre que pour lui l'attitude de compassion concrète vaut mieux, aux yeux de Dieu que toute la religion qu'on peut pratiquer. S'il raconte cette parabole c'est évidemment que dans son entourage des gens pensaient le contraire et croyaient que le respect du sabbat, de la nourriture cachère, de la circoncision, des prières rituelles du Temple surpassait le souci social. Ce sont eux qui ont fait condamner Jésus : ils ne supportaient pas une telle parabole.

Gilles Castelnau : http://protestantsdanslaville.org/


Catégorie : ARTICLES - ACTUALITE
Page lue 2797 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !