Texte à méditer :  

Rêver un impossible rêve
Porter les chagrins des départs
Brûler d'une possible fièvre
Partir ou personne ne part
Aimer jusqu'à la déchirure
Aimer même trop même mal
Tenter sans force et sans armure
D'atteindre l'inaccessible étoile
Telle est ma quête
Suivre l'étoile ...

  
Jacques Brel
 
ARTICLES
CITATION

  « Le vrai travail c'est quand je cherche avec l'air de ne rien faire...chercher une idée et espérer qu'elle vienne, ça oui c'est du travaii !" René Gosscinny

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  Nombre de membres 40 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.abrulepourpoint.fr/data/fr-articles.xml

Le jeu des répliques de cinéma

A vous de replacer ces répliques dans leur film (et même metteur en scène, année, etc.)

1) « Les films sont plus harmonieux que la vie : il n’y a pas d’embouteillages dans les films, il n’y a pas de temps mort, les films avancent comme des trains, tu comprends ? Comme des trains dans la nuit. Les gens comme gonewiththewind1.jpgtoi, comme moi, tu le sais bien, on est fait pour être heureux dans le travail, dans notre travail de cinéma. »

2) « Quand j’écoute du Wagner, ça me donne envie d’envahir la  Pologne ».

3) "Même l'être le plus insignifiant peut changer le cours du destin."

4) « - On est tous un peu sur les nerfs.

- Sur les nerfs, sur les nerfs. T'es pas sur tes nerfs, t'es sur les miens ! » 

5) « De la tête aux pieds je suis faite pour l’amour »

6) « Ennui mortel de l’immortalité »

7) « J'ai eu dans ma vie quelques moments de lucidité totale, quand l'espace de brèves secondes le silence étouffe le bruit. Je perçois les choses plus que je ne les analyse, et tout prend une telle acuité. Le monde semble plein de promesses, c'est comme une renaissance. Je n'arrive jamais à faire durer ces moments, je me cramponne à eux, mais comme tout le reste ils disparaissent. Ce sont ces moments là qui ont nourri ma vie, ils me ramènent au présent et je prend conscience que tout est exactement comme ce devait être ».

8) « Je vous félicite mon ami. Vous travaillez vite et vous ne faites pas trop de saletés par corbeau-1.jpgterre. Qu’est-ce qu’on peut demander de plus à un peintre ? »

 9) « - Le rire est un souffle diabolique qui déforme les ligaments du

visage et fait ressembler l’homme au singe.

- Mais le singe ne rit pas. Le rire est le propre de l’homme.

- Comme le pêché ! Le Christ n’a jamais ri ».

10) « Nous savons comment faire parler les gens ! »

11) « Si tu as besoin de quoi que ce soit, il te suffit de siffler.»

titanic30.jpg12) « Vous regardez votre couteau et vous dites bizarre, bizarre… 

- Moi, j’ai dit bizarre, bizarre ? Comme c’est étrange.

- Je vous assure, mon cher cousin que, que vous avez dit bizarre, bizarre.

- J’ai dit bizarre ? Comme c’est bizarre ! »

 13) « Avoir l’air d’un faux-jeton à ce point-là, j’te jure que c’est vraiment de la

franchise ! »

14) Tu m’as dit “Je t’aime”, je t’ai dit “Attends”. J’allais dire “Prends-moi”, tu m’as dit “Va-t-en” ?lauren_bacall_gallery_1.jpg

15) « On n’est bien que chez soi »

16) « -Mais si tu pars, que vais-je faire ? Où vais-je aller ?

- Franchement, ma chère, je m’en soucie comme d’une guigne ».

17) « - Vous connaissez Oscar Wilde ?

- Pas personnellement, mais si cela vous intéresse j'ai quelqu'un qui peut vous donner son numéro de fax ».

18) "C'est un arbre ! Un arbre qui chante !"

19) « Messieurs, vous piquiez ma curiosité, vous captez maintenant mon attention. »

20) « Je suis un représentant de la vieille classe…Ma malheureuse

génération est à cheval entre deux mondes et mal à l’aise dans l’un et dans l’autre… Il faut que tout change pour que rien ne change »

21) « Moi, les dingues, j’les soigne ! J’m’en vais lui faire une ordonnance et une sévère… Aux quat’ coins de Paris qu’on va le retrouver. Éparpillé par petits bouts, façon puzzle. Moi, quand on m’en fait trop, j’correctionne plus : j’dynamite, j’disperse, j’ventile ! »

22) « C’est sans danger ? »

23) "J'ai manqué un rendez-vous."

Delphine2.jpg24) « Mais c'est pas du jambon ça, il est mort pour rien ce cochon ! »

 25) « - On vous a déjà dit non une fois dans toute votre vie ?

- On me le dit tout le temps ! Mais c’est plutôt "Nooon ! Nooon, pitiéee... »

 26) « - Vous croyez que les gens sont tout bon ou tout mauvais ! Vous croyez que le bien c’est la lumière et que

l’ombre c’est le mal. Mais où est l’ombre ? Où est la lumière ? Où est la frontière du mal ? Savez-vous si vous êtes du bon ou du mauvais côté ?

- C’est de la littérature ! Il n’y a qu’à arrêter la lampe !

- Arrêtez-la !...Ah ! Ah, vous vous êtes brûlé ! Vous voyez, l’expérience est concluante. »

27) « Poussée démographique ou pas, je trouve les jeunes d’aujourd’hui désespérants. Jolis, élégants, bien nourris, tous pareils. On dirait des oranges de Californie ».

28) « Le coeur d'une femme est un océan de secrets. »

29) « C'est la seule femme que je connaisse qui ait commencé à fumer pendant sa grossesse ! 2012-11-05-LeGuepardBal2.jpgStress prénatal, ou autre....

- Mais c'est pas bon pour ton fils !...

 - Mais il risque d'être tout petit !

 - Eh bien il sera joker !»

30) « - J'ai un boulot pour toi, c'est un boulot payé, à l'atelier de menuiserie, 25 cents de l'heure !

- Y'a pas à dire, le crime ça paie...

- Oui et ça occupe ! »

31) "Il avait écrit sur mon bulletin scolaire: "A touché le fond mais creuse encore."

32) « - Sympa comme coin

- Ils sont fâchés avec les panneaux ici ?

- Qu'est ce qu'ils mettraient dessus ? Prochain rocher à vingt kilomètres ? Génial maman ! Super voyage ! j'm'éclate

- J'crois que j'vais tourner là.

- Ouais ! Les cailloux ont l'air plus intéressants de ce côté ! »

33) « Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant sont équilibre et son harmonie ».

34) « Noël au scanner… Pâques au cimetière »

35) « En Italie, pendant 30 ans sous le règne des Borgia, il y a eu la guerre, la terreur, des meurtres et des bains de sang…Cela adonné Michel-Ange, Léonard de Vinci et la Renaissance. En Suisse, ils ont eu la fraternité, 5 siècles de paix et la démocratie. Et qu’est-ce que cela a donné ? La pendule à coucou ».

36) « Ce qu’il faisait à Shakespeare, nous le faisons à la Pologne. »

37) « La parabole des talents, vous connaissez ? La dernière avant le baiser de Judas…La plus terrible de toute. Qu’as-tu fait de ton talent ? »

38) « Mais parce que tu donnes l’image de quelqu’un de complètement éthéré, alors qu’en réalité, tu es tout à fait physique, pratique, immatérielle ».

39) « Regardez le ciel, malade, cette épaisseur, cette crasse à travers la nuit »

40) « J’avais été très intéressé par votre idée d’un Office municipal distribuant à sa guise le temps à travers toute la ville, ça se terminait très mal, je crois ? »

41) "C'est pas beau d'être si beau quand on n'a pas la beauté !"

Anne-Flore Urielle

SOLUTION : http://www.abrulepourpoint.fr/articles.php?lng=fr&pg=788&mnuid=823&tconfig=0

Il y a également les solutions des autres jeux !


Catégorie : ARTICLES - JEUX
Page lue 2978 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !